Les obligations du pèlerin, les rites

Le Coran ne fourni que peu d'indications rituelles. Les rites varient quelque peu entre un habitant de la région et un autre pèlerin, aussi parfois légèrement en fonction des écoles coraniques, mais globalement les six piliers de la foi se dessinent de la manière suivante.

Le 1er jour ( 8 dhû al-hijja )


le pèlerin déclare son intention de faire le Hajj devant le Miqat. Il doit faire son Ihrâm, faire les sept rondes autour de la Kaaba et tenter d'embrasser la matâf (pierre noire), faire sept fois la marche (dans un couloir de 420 mètres) en souvenir de l'errance, se rendre à Mîna et faire les prières « asr », « maghreb », « icha » et « fajr »..

Le 2 eme jour ( 9 dhû al-hijja )

le pèlerin part pour une marche de 20 km vers le mont Arafah, dès le soleil levant. Il doit y faire la prière « dhur » et « asr ». Il restera ensuite à Arafah jusqu'au soleil couchant, après quoi, il partira à Muzdalifa, y fera les prières du soir et ramassera les 49 cailloux nécessaires à la lapidation de Mîna le lendemain.

Le 3 eme jour ( 10 dhû al-hijja )

Le pèlerin se rend à Mîna après la prière du matin. C'est le jour de l'Aid-al-Adha, la fête du sacrifice se rapportant à l'histoire d'Ibrahim et Ismaël. Durant le chemin du sacrifice le pèlerin devra lapider les trois Jamrah qui symbolisent les trois endroits où Iblîs tenta de détourner Ibrahim de son ambition. Le pèlerin sacrifiera ensuite l'animal d'offrande, symbolisant le bélier sacrifié par Ibrahim à la place de son fils. Le pèlerin en mangera la viande mais devra donner aux indigents la plus grande partie. Il faut savoir qu'à l'heure actuelle il est également possible de payer le montant de l'offrande à une banque qui se chargera d'accomplir le rite. Enfin, le pèlerin devra accomplir les rites et circumambulation du retour.

4 eme et 5 eme jours ( 11 & 12 dhû al-hijja )


Une autre vague de lapidation est ordonnée, sur les 3 stèles de la Mina. Pendant les jets de pierres le pèlerin doit crier Allahou Akbar (« Allah est le plus Grand ») et réciter des invocations traditionnelles en arabes en faisant face à la Quibla lors du passage entre chacune des trois stèles. La pèlerin doit alors sortir de son état de sacralisation en effectuant les circumambulation d'adieu (tawafou l-wada). Enfin, les hommes devront se raser le crâne alors que les femmes ont pour obligation de se raccourcir les cheveux.